ÉDITORIAL DU N°41

jungyoungmunJung Young-moon nous aide à reconsidérer avec un humour subtil la complexité et la fragilité du réel, son absence d’authenticité, son inconstance. Ses personnages en acceptent volontiers le principe, se posant des questions insolubles auxquels ils sont incapables de trouver la réponse. Dans Un monde dénaturé, son dernier livre, le narrateur-auteur promène un regard décalé sur les situations qu’il rencontre et qu’il transforme en un joyeux pêle-mêle de méditations légères. Un humour déjà présent, dans une tonalité plus sombre, dans un recueil de microrécits publié il y a quelques années, Pour ne pas rater ma dernière seconde.

Un dossier complété par un documentaire vidéo sur l’auteur.

Mots-clés:edito, éditorial

Pas encore de commentaires

Répondre