L’identité dans la littérature Zainichi

La littérature écrite par les Coréens résidant au Japon, ou Zainichi, débute lors de l’occupation forcée de la Corée par le Japon Impérial, et défie toute catégorisation.Parfois nommée « Zainichi Chosenjin Bungaku », l’appellation la plus courante au Japon est « Zainichi Bungaku » ou Littérature Zainichi.

Me créer ma place

Cela fait 28 ans que je me consacre à l’écriture.

Mes parents ont divorcé lorsque j’étais à l’école primaire. Au collège, j’ai eu des problèmes d’équilibre mental qui m’ont fait arrêter l’école. Pour mes 15 ans, je me suis fait expulser du lycée.

Koryo-saram, la nostalgie et l’amour du hangeul

Depuis la fin de la dynastie Joseon, époque à laquelle des Coréens ont émigré vers le territoire russe de Primorsky Krai, la diaspora coréenne n’a cessé de se disperser au cours du XXe siècle.

À la recherche de l’esprit de l’auteur

Je suis né en Russie et fais partie de la troisième génération d’immigrés coréens. J’ai fait mes études dans des écoles russes, et ce n’est qu’avec mes parents que j’utilisais la langue coréenne à la maison.

La Corée sous le charme du podcast littéraire

Fort d’un succès qui ne se dément pas auprès des jeunes utilisateurs du smartphone, le podcast conquiert un public de plus en plus large en Corée du Sud.

Lire l'article IM Ji-seon

MISES À NU CORÉENNES

Des poèmes en prose soutiennent des dessins de femmes nues. Des corps pulpeux aux formes généreuses, des corps parfois musclés, si peu coréens, baignés de lumières ocre, rouge, bleue.

Lire l'article Jean-Claude De Crescenzo

Monsieur Papa et les 100 gouttes d’eau

Pour les plus jeunes, voici les aventures drôlatiques d’un papa éléphant attentionné. L’auteure, Noh In-kyung, est graphiste de formation et elle se consacre aujourd’hui à la création d’albums dont une dizaine est déjà parue en Corée.

Lire l'article Véronique Cavallasca

Comme dans un conte

Le roman qu’on va lire est tout à fait singulier. Il réclame du lecteur deux qualités — deux vertus, plutôt ? — qui sont la patience et le goût de retrouver son âme d’enfant.

Lire l'article Choe Ae-young et Jean-Bellemin-Noël

Interview Kim Kyung-uk

Grand conteur, Kim Kyung-uk restitue à partir d’une phrase, d’un article ou d’une trace de l’Histoire, les traits marquants de la société contemporaine à travers l’image diffusée par les médias.

Lire l'article Julien Paolucci

VIVRE SANS POURQUOI

Vivre sans pourquoi représente sans doute le défi que l’homme doit relever jour après jour. Cet adverbe qui tend à rechercher un sens après-coup, surgi de la violence du non-savoir, inaugure à lui seul un programme intenable au quotidien.

Lire l'article Jean-Claude De Crescenzo