L’identité dans la littérature Zainichi

La littérature écrite par les Coréens résidant au Japon, ou Zainichi, débute lors de l’occupation forcée de la Corée par le Japon Impérial, et défie toute catégorisation.Parfois nommée « Zainichi Chosenjin Bungaku », l’appellation la plus courante au Japon est « Zainichi Bungaku » ou Littérature Zainichi.

Me créer ma place

Cela fait 28 ans que je me consacre à l’écriture.

Mes parents ont divorcé lorsque j’étais à l’école primaire. Au collège, j’ai eu des problèmes d’équilibre mental qui m’ont fait arrêter l’école. Pour mes 15 ans, je me suis fait expulser du lycée.

Koryo-saram, la nostalgie et l’amour du hangeul

Depuis la fin de la dynastie Joseon, époque à laquelle des Coréens ont émigré vers le territoire russe de Primorsky Krai, la diaspora coréenne n’a cessé de se disperser au cours du XXe siècle.

À la recherche de l’esprit de l’auteur

Je suis né en Russie et fais partie de la troisième génération d’immigrés coréens. J’ai fait mes études dans des écoles russes, et ce n’est qu’avec mes parents que j’utilisais la langue coréenne à la maison.

La Course

Une petite fille part pour l’hippodrome avec son grand-père et découvre le monde des chevaux. Avec une mise en page surprenante, un coup de trait vif, des couleurs chatoyantes, l’album fait preuve d’une vraie originalité. Les chevaux sont dépeints dans un style audacieux : l’un ressemble à une hyène, l’autre à un bouledogue, enfin celui-ci a une tête en forme de bouclier.

Lire l'article KIM Inae Sujung

Déconstruction d’une image de Jésus

L’introduction du christianisme en Corée au XVIIIe siècle marqua une étape fondamentale de rupture identitaire du pays. Si les Coréens étaient parvenus à opérer un syncrétisme religieux, la reconversion de ce syncrétisme en un catholicisme sans partage fut à l’origine d’une nouvelle vision du monde et d’une nouvelle vision des rapports sociaux.

Lire l'article Jean-Claude De Crescenzo

Ma mémoire assassine

Mémoire personnelle, mémoire collective, Kim Young-ha revient sur cette même propension à l’autojustification où l’amnésie est au service de la survie identitaire. Avec un humour grinçant, il met l’absurde au service du tragique, dans un style à la fois très personnel et quand même très coréen.

Lire l'article Véronique Cavallasca

L’ESSENTIEL SUR LA CORÉE

La revue girly sur les tendances japonaises consacre un hors-série à la Corée. S’adressant en priorité aux adeptes de K-pop ou de dramas, ce numéro réussit le pari de présenter le pays du matin calme en évitant les clichés très souvent véhiculés auprès des jeunes.

Lire l'article Lucie Angheben

La Corée sous le charme du podcast littéraire

Fort d’un succès qui ne se dément pas auprès des jeunes utilisateurs du smartphone, le podcast conquiert un public de plus en plus large en Corée du Sud.

Lire l'article IM Ji-seon

MISES À NU CORÉENNES

Des poèmes en prose soutiennent des dessins de femmes nues. Des corps pulpeux aux formes généreuses, des corps parfois musclés, si peu coréens, baignés de lumières ocre, rouge, bleue.

Lire l'article Jean-Claude De Crescenzo